Bouleversements marins, de la création à l’exposition


Une sélection d’oeuvres du corpus Bouleversements marins fera quelques escales au cours de l’année 2022

1er mars au 5 juin Bibliothèque de Beloeil


26 juin au 18 septembre – Centre culturel Stewart Hall Pointe-Claire


23 septembre au 15 octobre La petite place des arts Culture



Exploration

Une série d’estampes réalisées en 2017 est à l’origine de ces Bouleversements marins. Préoccupée par la question environnementale, l’artiste se consacre à une recherche sur les bouleversements de nos océans, alimente sa réflexion et réalise ses premiers croquis et peintures.

Au début de la pandémie en avril 2020, lors de la première phase d’expérimentation, elle amorce une production de centaines de peintures de 4 x 4 cm et assemble des prototypes de 10 à 30 miniatures, évaluant les différentes composantes, techniques et processus.

*

A series of prints made in 2017 is at the origin of these Marine Upheavals. Concerned about the environmental issue, the artist devoted herself to researching the upheavals of our oceans, fueled her reflection and produced her first sketches and paintings.

At the beginning of the pandemic in April 2020, during the first phase of experimentation, she makes hundreds of 4 x 4 cm paintings and assembles prototypes of 10 to 30 miniatures, evaluating the different components, techniques and processes.

Atelier Carmelle Pilon

Le saviez-vous ?

Les océans recouvrent 71 % de la surface du globe et représentent 97 % de l’eau sur la planète. Ils procurent 50 % de l’oxygène que nous respirons, abritent une incroyable biodiversité, nourrissent près de 3 milliards de personnes, nous protègent du réchauffement climatique, jouent un rôle économique de premier plan et sont une des sources d’énergie renouvelable « des plus prometteuse ».

*

Did you know

Oceans cover 71% of the world’s surface and account for 97% of the world’s water. They provide 50% of the oxygen we breathe, are home to incredible biodiversity, feed nearly 3 billion people, protect us from global warming, play a major economic role and are one of the « most promising » sources of renewable energy.


Intention

Chaque tableau représente à la fois la splendeur de l’océan et un de ses dérèglements. Dont notamment, le réchauffement climatique, les déversements de pétrole, la pollution de plastique, les migrations mortelles ou les impacts sur la biodiversité se retrouvent parmi le corpus d’une quarantaine d’œuvres réalisées. Parmi celui-ci, une série d’estampes ajoute une vision lyrique et critique de nos océans.

En concevant ces milliers de miniatures, Carmelle oppose l’infiniment petit à l’infiniment grand. De très petites scènes marines, néanmoins porteuses d’immensité, se renforcent l’une l’autre pour créer une vision personnelle de nos océans, réunies par ensemble de 100, 63 ou 30 miniatures. Elle déconstruit le paysage marin, le reconstruit avec délicatesse, telle une invitation à regarder de plus près notre participation à l’accélération de la transition écologique.

*

Each painting represents both the splendor of the ocean and one of its disturbances. Distinctly, global warming, oil spills, plastic pollution, deadly migrations or impacts on biodiversity are found in the corpus of about forty works created.

In conceiving these thousands of miniatures, Carmelle Pilon opposes the infinitely small to the infinitely large. Very small marine scenes, yet carrying immensity, reinforce each other to create a personal vision of our oceans, brought together in sets of 100, 63 or 30 miniatures. She deconstructs the seascape, reconstructing it with delicacy, as an invitation to take a closer look at our participation in the acceleration of the ecological transition

Des milliers de miniatures..
Des milliers de miniatures..

Le saviez-vous ?

Carmelle Pilon - Miniatures
Miniature No 320
Larmes de sirènes
Technique mixte sur papier
4 x 4 cm

La pollution de l’eau par les granulés plastiques est une forme de pollution causée par la présence parfois en quantité importante dans les milieux aquatiques (fluvial, marin et côtier) de granulés plastiques d’origine industrielle, que l’on appelle alors larmes de sirène.

*

Water pollution by plastic granules is a form of pollution caused by the presence, sometimes in significant quantities, of plastic granules of industrial origin in aquatic environments (river, marine and coastal), which are then called mermaid tears.


Quelques miniatures

Technique mixte sur papier 4 x 4 cm

Le contenu

La pièce maîtresse, un triptyque intitulée Saint-Laurent est composé de 300 œuvres sur papier. Autour d’elle gravitent des tableaux d’une soixantaine de miniatures, une série de formats de trente miniatures et sept estampes.

*

The masterpiece, a triptych entitled Saint Laurent, is composed of 300 works on paper. Around it gravitate paintings of about sixty miniatures, a series of formats of thirty miniatures and seven prints. Together these paintings form a fresco evoking an ocean.

Bouleversements marins, Carmelle Pilon
Saint-Laurent III- Technique mixte – 62 x 72,5 cm

La trame sonore

La trame sonore qui accompagne l’exposition est une œuvre musicale de l’artiste franco-iranien ARASH KHALATBARI qui vit et travaille au cœur de l’océan Indien sur l’île de la Réunion.

Les artistes sont situés à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, ne se connaissait pas avant d’avoir été unis pour cette collaboration qui allie leurs visions picturales et acoustiques de l’océan et de ses bouleversements.

Tableau de la pochette, Petit océan – Crédit photo : Pierre Langlois.

The soundtrack accompanying the exhibition is a musical work by the Franco-Iranian artist who lives and works in the heart of the Indian Ocean on the island of Reunion.

The artists are located thousands of kilometers away from each other, did not know each other before being united for this collaboration that combines their pictorial and acoustic visions of the ocean and its upheavals.

*



ILS EN PARLENT

Dossier de presse


La surpêche – Technique mixte – 51 x 64 cm Photo: Pierre Langlois

Quelques estampes

Atelier Carmelle Pilon
Banquise – Technique mixte, 48 x 62 cm Photo: Pierre Langlois